• 0033662004246
  • 0033662004246

L'art de Melina Mercouri

14,00 €

taxes comprises hors frais de port
Poids de livraison : 200 g
En stock
Délai de livraison : 3 jour(s)

Description

Presque rien n’augurait que la destinée de María Amalía Merkoúri (1920-1994) serait de devenir un jour le porte-drapeau du peuple grec. Fille de la haute bourgeoisie conservatrice athénienne, celle qui adoptera le nom de Mélina Mercouri quelques années plus tard sera pourtant l’image de l’égérie de toute une génération depuis son interprétation cinématographique dans Zorba et ses amour hollywoodiennes avec Jules Dassin. Mélina, la jeune grecque née avec une cuillère d’argent dans sa bouche de rêve, deviendra en 1967 et jusqu’à 1974 le cauchemar de la dictature des colonels et l’ l’étendard de la résistance au régime fasciste. Et pourtant il n’y a presque rien de pétroleuse dans sa voix veloutée et sa diction parfaite quelque soit la langue de ses chansons. Femme d’un temps héroïque, Mélina Mercouri revient avec ses grands succès en français et en grec, avec l’émotivité et la tendresse de ses meilleures interprétations. Parmi elles, Zorba, Au Café Saint Just, Olympio, Violence, Athènes ma ville, Je suis Grecque...Un document qui se veut hommage à cette combattante de la culture, de son peuple et sa terre. Toujours belle. Eternellement rebelle.

24 chansons Durée totale 78:30


Casi nada auguraba que el destino de María Amalía Merkoúri (1920-1994) fuera convertirse algún día en el abanderado del pueblo griego. Hija de la clase alta conservadora ateniense, la que adoptará el nombre de Melina Mercouri unos años más tarde será la imagen de la musa de toda una generación desde su interpretación cinematográfica en Zorba y su amor de Hollywood con Jules Dassin. Mélina, la joven griega nacida con una cuchara de plata en la boca de sus sueños, se convertirá en 1967 y hasta 1974 en la pesadilla de la dictadura de los coroneles y la bandera de la resistencia al régimen fascista. Y sin embargo, no hay casi nada grasiento en su voz aterciopelada y su perfecta dicción, sea cual sea el lenguaje de sus canciones. Mujer de una época heroica, Melina Mercouri regresa con sus grandes éxitos en francés y en griego, con la emotividad y la ternura de sus mejores interpretaciones. Entre ellos, Zorba, Au Café Saint Just, Olympio, Violencia, Atenas mi ciudad, soy griego ... Un documento que es un homenaje a este luchador de la cultura, su gente y su tierra. Siempre bella. Eternamente rebelde.
24 canciones. Duración total 78:30


Titres/Interprètes

01-Zorba (Goufas/M. Théodorakis) 1972

02-Au café Saint Just (Loizos/Papadopoulos/Lemesle/Dassin) 1973

03-Le Métèque «O Metikos» (Christodoulou/Moustaki) 1972

04-Les bateaux de Samos (Yani Spanos/Fanon) 1973

05-Je te dirai les mots (Dassin/Papathanassiou) 1973

06-La veuve du Colonel (Meilhac/Halevy/Offenbach) 1973

07-Les enfants du Pirée «Ta Pedia Tou Pirea» (Larue/Hadjidakis) 1972

08-Olympio (Goraguer/Fanon) 1973

09-Mes amis d’hier (Lemesle/Xarhakos) 1971

10-Violence, violence (Lama/Costakos/Xatkis) 1971

11-Meheri Mavromanico (Houliaras) 1973

12-Le sergent Stambouli (Catsaros/Pythagoras/Lemesle/Dassin) 1973

13-Rodostamou (Théodorakis)1971

14-L’Etrangère (Eléfthériou/Delanoé/Théodorakis) 1971

15-Melina, Melinaki (Loizos/Papadopoulos/Lemesle/Dassin) 1973

16-Je suis Grecque (Dassin/Delanoé/Dassin) 1972

17-La maison d’Ithaque (Jouannest/Fanon) 1973

18-La lettre «I Epistoli» (E.E/Théodorakis) 1972

19-En Méditerranée «Messogio» (Christodoulou/Moustaki) 1972

20-Attendre, attendre (Lemesle/Théodorakis/Christodoulou) 1972

21-Le soleil de nos cœurs (Lemesle/Xatkis) 1971

22-Athènes, ma ville (Dassin/Papathanassiou) 1973

23-Par dix, par cent, par mille (Lemesle/Xarhakos) 1971

24-Entre les lignes, entre les mots (Vidalin/Théodorakis/Eléfthériou) 1972


Interprète Melina Mercouri avec la participation et arrangements d’Alain Goraguer, V. Papathanassiou, Bernard Gérard, Pierre Sberro-Terrighi et Claude Dejacques.

Enregistrements 1971-1973