• 0033662004246
  • 0033662004246

L'art de Colette Renard

14,00 €

taxes comprises hors frais de port
Poids de livraison : 200 g
En stock
Délai de livraison : 3 jour(s)

Description

Née en 1924, trop tard pour devenir une diva des Opéras-Bouffes du IIème Empire, et trop tôt pour les comédies du music hall américain, Colette Lucie Raget (dite Colette Renard) est un chapitre à part de la chanson française. Son personnage d’Irma la Douce, crée en 1956, dans la comédie musicale de Marguerite Monnot confirmera un succès aujourd’hui inimaginable, car la pièce sera jouée jusqu'en ...1967 ! Entre-temps, la Renard investit la place de la chanson réaliste, laissée vacante par les Damia, Frehél et autres Berthe Silva. Le tabac fait par son interprétation de « Nuits d’une demoiselle » confirme sa place comme chanteuse de revue en version paillarde et grivoise, un genre que Colette Renard fera renaître de l’oubli, évoquant au beau milieu du XXème siècle les coquettes du XIXème. Dans les années 60, Colette Renard ajoute une touche d’engagement politique dans la France pudibonde des années De Gaulle-ORTF , allant de Brecht à la chanson libertine, voir érotique, en remplissant Bobino et L’Olympia, mariant les paillettes et la critique politique comme aux temps des goguettes un siècle auparavant. Ce CD se veut une évocation de sa carrière détonante qui témoigne de l’insolence autant que de la picaresque et la révolte de la grande chanson française.

28 chansons Durée totale 78:27


Nacida en 1924, demasiado tarde para convertirse en diva del la Opera del Segundo Imperio, y demasiado pronto para las comedias de la sala de conciertos estadounidense, Colette Lucie Raget (conocida como Colette Renard) es un capítulo aparte de la canción francesa. Su personaje Irma la Douce, creado en 1956, en el musical Marguerite Monnot, confirma un éxito hoy inimaginable, porque la obra se jugará hasta ... ¡1967! Mientras tanto, el Fox toma el lugar de la canción realista, dejada vacante por Damia, Frehel y otros Berthe Silva. El tabaco hecho por su interpretación de "Nights of a young lady" confirma su lugar como una cantante de paillarde y saucy, un género que Colette Renard renacerá del olvido, evocando a mediados del siglo XX las coquetas del siglo XIX. . En los años 60, Colette Renard agrega un toque de compromiso político en la prudente Francia de los años De Gaulle-ORTF, que van desde Brecht a la canción libertina, ven erótico, llenando a Bobino y L'Olympia, casándose con ostentación y crítica Político como en los días de las goguettes hace un siglo. Este CD es una evocación de su carrera explosiva que atestigua la insolencia tanto como la picaresca y la revuelta de la gran canción francesa.
28 canciones. Tiempo total 78:27.


Titres/Interprètes:

01-Ils voulaient voir la mer (Bertille/Saint Martin) 1963

02-Sa casquette (Magenta/Bonifay) 1957

03-La complainte de Mackie (Weill/Mauprey/Brecht) 1959 de “L’Opéra de quat’sous»

04-Avec les anges (Monnot/Breffort) 1956de “Irma la douce”

05-Zigouigoui (Anonyme) 1973

06-Willkomen, Bienvenue (Ebb/Kander/Cosson) 1972 du film “Cabaret”

07-Irma la douce (Monnot/Breffort) 1956 de “Irma la douce”

08-Les Musiciens (Moustaki) 1960

09-La Petite Huguette (Anonyme) 1973

10-Y’a que Paris pour ça (Monnot/Breffort) 1956 de “Irma la douce”

11-La Fiancée du Pirate (Weill/Mauprey/Brecht) 1959 de “L’Opéra de quat’sous”

12-Zon Zon Zon (Datin/Vidalin) 1957

13-Les nuits d’une demoiselle (Breton/Levant/Renard) 1963

14-Le Marin et la Rose (Huard/Pingault) 1962

15-Tais-toi, Marseille (Datin/Vidalin) 1958

16-La Jeune fille du Métro (Anonyme) 1973

17-Ça c’est d’la musique (Glanzberg/Rivegauche) 1958

18-Marie la bleue (Datin/Vidalin) 1958

19-Paris canaille (Léo Ferré) 1958

20-Et autre chose aussi (Anonyme) 1973

21-C’est moche (Baselli/Boland) 1975

22-Cabaret (Ebb/Kander/Cosson) 1972 du film “Cabaret”

23-La Chanson de Barbara (Weill/Mauprey/Brecht) 1959 de “L’Opéra de quat’sous”

24-Le Petit Mari (Anonyme) 1973

25-L’Orphéon (Guitreau) 1958 de “La polka des bourriques”

26-Le Chanson des Canons (Weill/Mauprey/Brecht) 1959 de “L’Opéra de quat’sous”

27-L’Artilleur de Metz (Anonyme) 1973

28-Mon homme est un guignol (Jil et Jan) 1959