• 0033662004246
  • 0033662004246

Antonin Artaud / Van Gogh, le suicidé de la société

14,00 €

taxes comprises hors frais de port
Poids de livraison : 200 g
En stock
Délai de livraison : 3 jour(s)

Description

Texte d’un fou qui parle d’un autre fou ? Création poétique d’un génie des lettres qui rend hommage à un peintre torturé par son talent et condamné au silence par son époque ? Cet ouvrage d’Antonin Artaud, publié en 1947 se situe aux frontières de sa propre expérience personnelle (soumis aux l’électrochocs, lors de son traitement psychiatrique) et celle du peintre hollandais, considéré «maudit» par les bien-pensant de son époque. Selon Artaud, Van Gogh est un peintre qui est plus qu’un peintre, en décalage absolu avec une société qui le méprise sous le prétexte qu’il est aliéné. Par le biais de sa poésie fulgurante, Artaud tâche de démontrer que Van Gogh ne s’est pas suicidé mais qu’il a été poussé par la société de son époque à mettre fins à ses jours . Sublime et ombrageux, ce texte lu par Maria Casarès et Roger Blin fait partie d’un ensemble d’autres textes aussi recueillis dans ce CD, lus par Colette Magny et Antonin Artaud lui-même. Un document fondamental pour comprendre la création en mouvement perpétuel, avec ses passions, douleurs, lumières et zones d’ombres.


¿Texto de un loco hablando de otro loco? ¿Creación poética de un genio de las letras que rinde homenaje a un pintor torturado por su talento y condenado al silencio por su época? Esta obra de Antonin Artaud, publicada en 1947, está situada en las fronteras de su propia experiencia personal (sometida a electrochoque durante su tratamiento psiquiátrico) y la del pintor holandés, considerado "maldito" por el buen pensamiento de su época. . Según Artaud, Van Gogh es un pintor que es más que un pintor, totalmente fuera de sintonía con una sociedad que lo desprecia con el pretexto de estar alienado. A través de su deslumbrante poesía, Artaud se esfuerza por demostrar que Van Gogh no se suicidó, sino que fue empujado por la sociedad de su tiempo para terminar con su vida. Sublime y sombrío, este texto leído por Maria Casares y Roger Blin es parte de un conjunto de otros textos también recopilados en este CD, leído por Colette Magny y el mismo Antonin Artaud. Un documento fundamental para entender la creación en movimiento perpetuo, con sus pasiones, dolores, luces y sombras.


Contenu

01-On peut parler de la santé mentale de Van Gogh? dit par Roger Blin

02-La peinture linéale pure me rendait fou dit par Roger Blin

03-Ces corbeaux peints deux jours avant sa mort dit par Maria Casarès

04-Le plus peintre de tous les peintres dit par Maria Casarès

05-Van Gogh et l’idée de peindre dit par Roger Blin

06-Lettre. 23 juillet 1890 dit par Maria Casarès

07-Lettre. 8 septembre 1888 dit par Maria Casarès

08-Qu’il semble facile d’écrire ainsi! dit par Roger Blin

09-La désarmante simplicité dit par Roger Blin

10-La chambre occulte dit par Maria Casarès

11-De comment Van Gogh a dépassé la peinture dit par Maria Casarès

12-Organiste d’une tempête arrêtée dit par Roger Blin

13-La peinture et la narration dit par Maria Casarès

14-L’autre coté de la tombe dit par Maria Casarès

15-Le péché dit de la culture turque dit par Roger Blin

16-L’insurrection de la santé dit par Maria Casarès

17-Les Corbeaux: Quand la terre équivaut à la mer dit par Roger Blin

18-Un fou? Van Gogh? dit par Maria Casarès

19-Les raisons d’un suicide dit par Roger Blin

20-Les nouvelles révélations de l’être dit par Colette Magny

21-Aliénation et Magie Noire dit par Antonin Artaud lui-même (1946)